La calcéologie mise en pratique

Notre collection est entièrement composée de reconstitutions basées sur des études sérieuses garantissant une authenticité historique. La reconstitution fait partie des recherches scientifiquement fondées entreprises à partir des vestiges archéologiques. Le but initial est de comprendre l’objet en le reproduisant.

 

Nettoyage investigatif et enregistrement

Comparable aux méthodes forensiques utilisées par la police scientifique, il s’agit de recréer un état de faits ou un déroulement d’événements, ou dans notre cas la fabrication, à partir d’indices récoltés lors des examens. Il s’agit de déchiffrer les informations contenues dans les débris incomplets d’objets partiellement détruits.

 

L’enquête commence par l’enregistrement lors du nettoyage des fragments. Ainsi les indices trop fragils pour résister à un nettoyage, aussi prudent soit-il, peuvent être reconnus et notés sur-le-champ. Chaque fragment est enregistré individuellement selon une norme d’enregistrement établie.

Making-of-001

Making-of-004FR

Cette norme permet de différencier les diverses traces de coutures, les bords de fragments et d’autres indices. L’utilisation de cette norme s’est établie à travers l’Europe et contribue à une compréhension plus claire des notes dessinées lors des enregistrements préliminaires.

Chaque fragment est dessiné de manière systématique et annoté d’observations particulières, par exemple l’origine animale ou d’autres détails non visibles sur le dessin. Ainsi se constitue un catalogue préliminaire dans lequel les fragments se trouvent encore dans un certain désordre.

Making-of-004b


Modélisation tridimensionelle

Les pièces des puzzles sont découpées d’une copie des dessins d’enregistrement. Il s’agit de retrouver des parties manquantes ou de les déterminer par déductions ou comparaisons avec des objets semblables. Ainsi se créent les premiers modelés 3-D en papier, appelés “chaussures fantômes”. Elles peuvent déjà servir de modèle pour les dessins de reconstitution ou être démonté pour faire le patron de découpage pour les reconstitutions véritables.

Chaussures fantômes

Making-of-005

Making-of-006


La reconstitution

La reconstitution se fait avec les moyens techniques disponibles à l’époque définie. Autrement dit, pour faire une réplique de chaussures romaines, il nous faut les outils romains. Cela sous-entend aussi l’étude de l’outillage et des moyens techniques d’anciennes époques.

Making-of-008

Chaque objet est porteur d’informations. L’art du calcéologue consiste à déchiffrer ces informations. La reconstitution n’est pas un but en soi, mais un moyen d’accès à des connaissances. Après avoir élucidé les secrets de la fabrication il reste les questions concernant son utilisation et son usure.

Making-of-009


La cryptologie du soulier

Certaines reconstitutions sont mises à l’épreuve par toutes les conditions climatiques et de tous les styles de chaussées, parfois dans des conditions parfaitement plausibles. L’usure est observée de près et comparées avec des originaux.

Making-of-010

Making-of-012

S’agissant d’un objet on ne peut plus personnel, il lui arrive de contenir des indices concernant leur porteur qui y a laisser son empreinte, à l’exemple des usures typique d’un pied bot du 16ème siècle.

La mode et les styles changent jadis comme aujourd’hui. Pensez aux chaussures à la mode d’il y a dix ans. La calcéologie permet d’éviter des anachronismes à l’exemple de ces légionnaires en Nike® et Doc Martens®.

Making-of-11