Nuit des sciences à Innsbruck

Notre collection mobile est partie en voyage. Le but de notre expédition est notre participation à la nuit des sciences de l’Université d’Innsbruck mais aussi de saisir l’occasion d’animations surprise notamment dans un centre pour non-voyants et une école.

Screenshot 2014-06-15 16.38.31

Nous voulions faire profiter d’autres de notre présence à Innsbruck et la longue journée commença au Centre St. Raphaël pour non- et malvoyants. Le fait que notre collection peut aussi être vue avec les mains s’y prête à merveille. La surprise était totale pour les pensionnaires de cet internat : Un musée qui se déplace chez eux avec plein de choses à « voir ». Ce fut un moment émouvant de pouvoir rompre la routine quotidienne des pensionnaires et de partager quelques instants inoubliables. 5’000 ans d’histoire de la chaussure passait d’une main à l’autre et chaque objet fut examiné soigneusement par des doigts curieux et intéresses.

 

Une heure plus tard l’ensemble de la collection se trouvait sur une longue table dans l’auditorium de l’école principale de Volders, à quelques kilomètres d’Innsbruck. Une projection traitant nos méthodes de travail et des exemples de pratiques et coutumes autour de la chaussure ouvrit la présentation suivie des exemples des reconstructions amenées sur place. La se posa un petit problème car avec deux volées de 100 élèves ce fut impossible de tous les faire passer devant les tables d’exposition en moins d’une heure. Ma décision fut spontanée, je pris une chaussure après l’autre et la lança dans le publique après avoir brièvement explique l’objet en question. Jamais de ma vie j’ai pu lancer autant de chaussures après des gamins et ceci en toute impunité 😉 L’audience était passionnée et intéressée par notre présentation comme en témoignent les images.

 

En fin d’aprés-midi ce fut le moment de notre véritable raison de notre déplacement, une animation pour la nuit des sciences à l’Université d’Insbruck.La bannière de notre petit musée ornait fièrement notre présence dans l’entrée de l’aula ou l’ensemble de notre collection était étalée sur des longues tables.

 

Cette intervention fait partie d’une campagne de sensibilisation car rien n’existe pour l’instant pour la prise en charge des découvertes de cuirs anciens qui se sont multipliés ces dernières années. Rappelons que c’est cette même Université qui c’est trouvé au centre d’un intérêt mondial avec la découverte du fameux homme des glaces dit « Ötzi » et de son équipement. A part cela leurs dépôts regorgent de cuirs médiévaux qui attendent une étude permettant à dévoiler leurs secrets. Manque de moyens et d’experts sur place il faudra s’armer de patience, d’ou la collaboration avec notre musée et son centre de recherche. Pour le présent nous avons formé quelques étudiants pour la prise en charge et le conditionnement de pareilles découvertes pour au moins pouvoir se charger des mesures d’urgences.

Leave a Comment